Introduction

Projection historique 

Chronologie

IVe siècle

Emeute lors de la messe à Saint-Pierre

Emeute lors de la messe à Saint-Pierre. Le clergé est chassé. Le Conseil des Deux-Cents suspend la messe.  Les iconoclastes détruisent l’ensemble du mobilier et les décors qui n’ont pas leur place dans le nouveau culte.

IVe siècle

 Premier édifice chrétien 

Construction du premier édifice chrétien sur la colline (groupe épiscopal) , comprenant les cathédrales nord et sud, deux baptistères et l’atrium

Ve au VIIe siècle 

Nouvelles constructions

Construction d’un nouveau baptistère et d’une salle de réception épiscopale. Reconstruction de la cathédrale nord endommagée par un incendie, ainsi que de nouvelles résidences au sud-est du baptistère. Aménagement d’un baptistère secondaire près du chœur de la cathédrale nord. Construction d’une troisième cathédrale (orientale)

IXe-Xe siècle 

Agrandissement de la troisième cathédrale

Agrandissement de la troisième cathédrale par-dessus les baptistères, qui remplace les trois églises épiscopales

1034

Couronnement de l’empereur Conrad II 

Couronnement de l’empereur Conrad II du Saint-Empire romain-germanique à Saint-Pierre

XIIe siècle

Début des travaux de l’actuelle cathédrale 

Début des travaux de l’actuelle cathédrale sous l’impulsion du premier prince-évêque, Arducius de Faucigny (fin des travaux 1230)

1405-1406

Chapelle des Macchabées

Construction de la chapelle des Macchabées

1407

La cloche « Clémence »

Fonte et mise en place de la cloche « Clémence »

XVe siècle 

Incendie de 1430

Le grand incendie de 1430 et l’effondrement du mur nord de la nef ravagent Saint-Pierre, entrainant d’importants travaux

1535 

Emeute lors de la messe à Saint-Pierre

Emeute lors de la messe à Saint-Pierre. Le clergé est chassé. Le Conseil des Deux-Cents suspend la messe.  Les iconoclastes détruisent l’ensemble du mobilier et les décors qui n’ont pas leur place dans le nouveau culte. 

1536

Réforme protestante

Genève adopte la Réforme protestante

1541

Jean Calvin commence son ministère

Jean Calvin commence son ministère

1559

Académie de Genève

Fondation de l’Académie de Genève

1564

Mort de Jean Calvin

Mort de Jean Calvin

1572

Massacre de la Saint-Barthélémy

Massacre de la Saint-Barthélémy

1598

Edit de Nantes

Edit de Nantes

1685

Révocation de l’Edit de Nantes

Révocation de l’Edit de Nantes

1638

Inhumation du Duc de Rohan

Inhumation du Duc de Rohan

1677

Transformation de la Chapelle des Macchabées

La Chapelle des Macchabées, utilisée comme grenier depuis la Réforme, est transformée en auditoires pour l’Académie

1752-56

Façade néoclassique

Construction de la façade néoclassique, restauration générale de l’extérieur de la cathédrale et des tours, installation d’un orgue

1794-95

Tourmente de la Révolution

Emportée dans la tourmente de la Révolution, Saint-Pierre devient édifice laïque sous le nom de Temple des Loix. Le culte est supprimé de décembre 1794 à décembre 1795

1798 

Annexion de Genève

Annexion de Genève à la République française

1813 

Restauration

Restauration de la République de Genève

1814

Genève dans la Confédération

Entrée de Genève dans la Confédération

1817

Mouvement du Réveil

Naissance du mouvement du Réveil à Genève

1842

Eglise nationale protestante de Genève

L’église réformée devient Eglise nationale protestante de Genève

1850-59

Fouilles archéologiques

Fouilles archéologiques de Blavignac dans la cathédrale

1873

Lois catholiques 

Lois organisant le culte catholique et aboutissant à la création de l’Eglise catholique chrétienne à Genève

1878-88

Restauration chapelle

Restauration de la chapelle des Macchabées

1890-1901

Restauration cathédrale

Restauration de la cathédrale

1907

Séparation de l’Eglise et de l’Etat

Suppression du budget des cultes. Séparation de l’Eglise et de l’Etat. L’Eglise nationale protestante de Genève devient propriétaire de la cathédrale

1973-91

Restauration cathédrale Saint-Pierre

Restauration de la cathédrale Saint-Pierre

1977-86

Campagne de fouilles 

Grande campagne de fouilles dans la cathédrale menée par Charles Bonnet

1986

Inauguration du Site archéologique

Inauguration du Site archéologique de la cathédrale Saint-Pierre

1973

Fondation des Clefs de St-Pierre

Création de la Fondation des Clefs de St-Pierre, chargée de la restauration et de la conservation de la cathédrale

2005

Musée international de la Réforme

Inauguration de Musée international de la Réforme

Dédiée à Saint-Pierre et image emblématique de Genève, qu’elle domine depuis la colline de la Vieille Ville, la cathédrale est aussi le symbole du rayonnement de la Rome protestante.

La présence d’une cathédrale et d’un ensemble religieux sur le site de Saint-Pierre est attestée depuis le quatrième siècle de notre ère. Jusqu’au XIe siècle, la structure évoluera jusqu’à la création d’un bâtiment unique, mais c’est au XIIe siècle que le premier prince-évêque de Genève, Arducius de Faucigny, entamera la construction de l’actuelle cathédrale, étape qui s’étendra sur un siècle environ, de 1150 à 1250.

Au fil du temps, les guerres, les incendies, ainsi que les ajouts et les rénovations ont modifié l’apparence intérieure et extérieure de la construction. A l’extérieur, les changements les plus visibles furent certainement la construction de la tour sud, l’adjonction de la Chapelle des Macchabées, l’ajout du portique néo-classique, la reconstruction de la tour nord et la mise en place de la flèche en cuivre.

A l’intérieur, la Cathédrale présente le plus vaste ensemble de chapiteaux romans et gothiques de Suisse, tandis que les vitraux (identiques à ceux de la Renaissance qui sont au Musée d’Art et d’Histoire) remontent aux travaux de restauration du XIXe siècle. Les décors polychromes du Moyen Age ont en revanche disparu au moment de la Réforme.

A partir d’août 1535, la messe est abolie à Genève et la cathédrale est affectée au culte protestant. Elle prend le nom de Temple de Saint-Pierre, qui reste son nom officiel aujourd’hui encore. L’extrême dépouillement du lieu correspond à l’esprit originel de la spiritualité calviniste, tourné vers l’écoute de la parole et non vers l’image. Après la séparation de l’Eglise et de l’Etat en 1907, le bâtiment devient propriété de l’Eglise Protestante de Genève. Au fil des siècles, la cathédrale a été toutefois davantage qu’un lieu de culte. Elle a longtemps été le véritable cœur de la cité. Elle a notamment rempli des fonctions civiles et, aujourd’hui encore, elle accueille la prestation de serment du gouvernement de la République. Mais Saint-Pierre est surtout l’illustration vivante de l’influence que Genève a eue sur le monde protestant comme lieu du refuge aussi bien que comme académie formant les pasteurs de toute l’Europe.